Photography

Lucita Dubuisson Isidor

February 15, 2022

Obituary

 

Née à Thomassique, Lucita était la fille de Ménélas Dubuisson et de Lucie Prophète.  Elle a perdu sa mère dès sa tendre enfance et son père au cours de sa jeunesse.  Ces évènements malheureux vont marquer sa vie et vont lui donner l’opportunité de développer une certaine immunité et une résilience certaine face aux épreuves et aux difficultés de la vie.  Dans la vingtaine, elle va tomber amoureuse de notre feu père, le beau et le grand François Isidor.  Les deux tourtereaux vont unir leur destinée dans les liens sacrés du mariage le 26 janvier 1952.  Dix enfants (sept garçons, trois filles) vont naitre de cette union.  Ses deux fils ainés, Franck et Bernardin Isidor, vont être emportés par la mort, respectivement en 2013 et 2014.   

 

Notre mère était une perle rare, formée à l’école de la vie.  Comme l’abeille qui pollinise les fleurs, elle instillait en nous (ses enfants) des leçons de chose et de vie à l’aide d’une pédagogie particulière basée sur l’utilisation des expressions proverbiales, riches en couleurs et en signification.  La dévotion qu'il portait à sa famille et au bonheur de ses enfants était sans faille.  Elle faisait montre de patience envers nous en nous enseignant des principes de vie qui ont marqué notre vie, et par-dessus tout, nous assurer une éducation solide, avancée et soutenue.

 

Petite en taille, notre maman était une grande femme.  Epouse et mère, elle était très consciente de ses responsabilités.  C’était une femme leader, une femme laborieuse qui mettait la main à la pâte au côté de notre feu père pour insuffler au sein de la famille des objectifs et des idéaux de vie.  Elle faisait preuve de pragmatisme, de courtoisie, de diplomatie, de bon sens dans ses rapports avec les autres.  Elle nous a inculqué les notions d’hygiène et de propreté, l’esprit de générosité, l’hospitalité, la bienveillance, le sens du partage, l’esprit d’équipe, le vivre ensemble, la solidarité, la tolérance, l’humilité, le respect pour les autres, les relations de bon voisinage, l’honnêteté, l’amour du travail, le don de service et la résilience face aux difficultés de la vie : des valeurs éternelles que nous considérons comme des atouts concurrentiels défendables et que nous tâcherons de conserver comme la marque déposée essentiellement familiale. 

 

Notre mère était une femme généreuse. Elle aimait donner et elle donnait avec joie.  Elle était la personne charitable qui puisait aux sources vives de l’amour et de la bienfaisance.  Sa générosité s’étendait au-delà du cercle de sa famille nucléaire.  Ses repas, c’etait pour tout le voisinage, pour tout le quartier et pour toute la communauté.  Comme un centre de bienfaisance, sa maison était toujours bondée de monde.  Ses nièces et neveux, ses cousins et cousines et sa famille élargie trouvaient toujours refuge et hospitalité chez elle.  Sa panetière était le lieu de chute par excellence de toutes les photos de la communauté.  Son salon était le centre privilégié des élèves et des instituteurs qui prenaient plaisir à se donner un dernier regard dans son grand miroir perché avant de se rendre à l’école ou pour aller dispenser des cours. 

 

Notre mère est partie, mais elle a eu le temps de construire en tandem avec notre feu père la base solide de notre développement spirituel intellectuel et social.  Elle est partie, mais l’éducation et les valeurs qu’elle nous a transmises; ce sont des valeurs éternelles qui ne meurent jamais.  Elle laisse derrière elle un panthéon de valeurs, que dis- je, des valeurs cardinales et fondatrices que, nous ses descendants, nous allons nous approprier et transmettre de génération en génération.

 

Elle laisse dans le deuil ses enfants: Irène Isidor Déribert, Félix Isidor, Hubert Isidor, Ives Isidor, Jean Bernard Isidor, Lucien Isidor, Lucienne Isidor Perceval, Lumène Isidor Dévariste et toute une cohorte de petits-enfants et d’arrière-petits-enfants.

 

Nous sommes attristés par la disparition de notre bien aimée mère.  C’est une tristesse mêlée de joie.  Car nous savons qu’elle  meurt dans les bras de Jésus.  Que l’on meure à 20 ans ou à 90 ans, ce qui compte, ce n’est pas le temps quantitatif passé sur cette terre, mais bien le temps qualitatif mis au service de son Créateur et au service des autres. 

 

Lucita Dubuisson Isidor a bien vécu sa vie.  Elle a  mené une vie de service et de générosité en faveur des autres.  Elle avait décidé de faire la paix avec Jésus en recevant le 6 juin 2020 le baptême évangélique au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit.  Le soir avant sa mort, elle s’est confessée à Dieu en demandant le pardon de ses péchés.  Son dernier conseil pour ses enfants et ses petits-enfants est de se rapprocher plus près de Dieu et de poursuivre la lutte chrétienne jusqu’à la victoire finale.  Lucita a combattu le bon combat, le combat de la foi.  Elle se repose en attendant le son de la trompette pour la résurrection des saints et la vie éternelle en Jésus-Christ.

 

 

To send flowers to the family or plant a tree in memory of Lucita Dubuisson Isidor, please visit our floral store.

Memorial Tree
A Memorial Tree was planted for Lucita

We are deeply sorry for your loss - the staff at Waldon Professional Funeral & Cremation Services, LLC.

Join in honoring their life - plant a memorial tree


Services

Viewing
Sunday
March 6, 2022

9:00 AM to 10:00 AM
Beracha II French Seventh-day Adventist Church
6330 Rue Moore
Orlando, FL 32818

Celebration of Life
Sunday
March 6, 2022

10:00 AM
Beracha II French Seventh-day Adventist Church
6330 Rue Moore
Orlando, FL 32818

Committal
Sunday
March 6, 2022

1:00 PM
Woodlawn Cemetery
400 Woodlawn Cemetery Road
Gotha, FL 34734

© 2022 Waldon Professional Funeral & Cremation Services, LLC.. All Rights Reserved. Funeral Home website by CFS & TA | Terms of Use | Privacy Policy | Accessibility